Taking too long? Close loading screen.
Vous lisez actuellement:
Mondial 2018 : le football africain en chute libre ?
Full Article 4 minutes read

Mondial 2018 : le football africain en chute libre ?

Depuis 1986, l’Afrique a toujours eu un représentant pour les 8e de finales en phase finale d’une coupe du monde. La chance n’a pas souris avec les représentants africains ? Y a-t-il eu combine ? Chacun y va de son commentaire. Le dernier espoir africain a été éliminé par la Colombie de James Rodriguez. Les « Lions de la Teranga » ont été battu par le score de 1-0 dans un match presqu’en sens unique. Ils ont dit au revoir à la compétition tout comme les Marocains, les Égyptiens, les Tunisiens et les Nigérians.

« Bal ya but » dirait nos amis mossis. Ce adage mossi a tout son sens au vue du comportement de toutes les équipes africaines à ce mondiale 2018. En football, il faut savoir être réaliste et concrétiser les occasions qu’on se procure. Il faut simplement gagner. Les Lions de la Teranga avaient pourtant fait rêver toute l’Afrique lors de leur première sortie contre les Polonais qu’ils ont battus 2-1. Leur deuxième sortie, elle a été mal négocié qui a été sanctionné par un nul nul de (2-2) face aux Japonais. Ce petit but encaissé à la 86è minute, donc en fin de match contre la Pologne aura d’ailleurs des conséquences désastreuses pour les Sénégal. Les poulains d’Aliou Cissé ne feront finalement pas mieux que leurs aînés de 2002 qui avaient atteint les quarts de finale.

Que de regrets pour le Sénégal, que d’amertume pour l’Afrique ! Depuis 1986 l’Afrique qui a toujours placé au moins un de ses représentants en 8è de finale sera absente de la suite du mondial russe, alors qu’elle en avait tous les atouts pour aller plus loin. C’est avec panache que les Sénégalais ont défait la Pologne de Robert Lewandowski. C’est sans complexe que les Nigérians ont affronté l’Argentine de Lionel Messi, Sergio Aguero, Angel Di Maria, et autres Sergio Ramos et Gonzalo Higuain. C’est encore avec aisance que les Tunisiens bien que déjà sortis de la compétition, ont battu les Panaméens par 2-1. Que dire de la belle prestation des Marocains face aux Portugais de Cristiano Ronaldo qu’ils ont malmenés 90 minutes durant, même si le résultat de 1-0 sera en leur défaveur ! Conclusion : manque de réalisme devant les buts.

À égalité parfaite avec le Japon, le Sénégal se voit cruellement éliminé pour avoir eu plus de carton que le Japon. Cette cruelle élimination l’a été grâce à quatre cartons jaunes contre les six récoltés par les Sénégalais. Ainsi, même le fair-play n’a pu sauver un Sénégal qui, aura pourtant fait espérer tout un continent jusqu’à la 73è minute d’un match décisif dont ils détenaient pourtant les clés. Car, loin d’avoir été ridicules, les Lions ont su contenir des joueurs de feu comme Falcao, Cuadrado, Quintero et James.

Pourquoi la plupart du temps, nous perdons nos matchs dans les ultimes secondes ? Manque de concentration, de volonté, fatigue, etc. Chacun y va de sa réponse. En tout cas, si la route du Sénégal s’est arrêtée dès le premier tour et que les Africains retourneront à leurs anciennes amours pour supporter qui le Brésil de Neymar, le Portugal de Cristiano Ronaldo, ou la France de Blaise Matuidi et Paul Pogba, etc., il faut dire que le séisme a également emporté l’Allemagne, champion du monde en titre. C’est la preuve que le mal n’est pas qu’africain et que les « grands » aussi peuvent tomber et un l’ai déjà.

Recommandations

Input your search keywords and press Enter.