Taking too long? Close loading screen.
Vous lisez actuellement:
Mali: deux morts dans l’attaque d’un hôtel à Bandiagara
Full Article 2 minutes read

Mali: deux morts dans l’attaque d’un hôtel à Bandiagara

Dans la nuit du 28 mars, des coups de feu ont été entendu près de l’hôtel La Falaise. L’hôtel étant situé près d’une banque, certains ont pensé à un braquage mais très rapidement 5 assaillants ont commencé à se diriger vers l’hôtel aux environs de 21h15.Les assaillants sont arrivés à moto qu’ils ont discrètement garé à quelque 200 maîtres de l’hôtel. Ils ont d’abord ouvert le feu à l’arrière du bâtiment ou deux gardes étaient postés.

 

Selon Ali (le réceptionniste de l’hôtel): « Ils étaient au nombre de cinq quand ils ont attaqué. On avait deux gardes armés devant l’hôtel. Ils sont venus et ils ont tiré quasiment à bout portant sur un garde. Son collègue a riposté et les deux gardes qui sont à la banque juste à côté sont venus. Pendant trente minutes, il y a eu des échanges de tirs. Comme l’hôtel n’est pas très loin de la sortie de la ville, ils se sont dispersés et ils se sont enfuis avec un blessé et ont récupéré l’arme d’un de leurs qui est mort ».

 

Un communiqué du ministère malien de la sécurité indique que ce sont des éléments de la garde nationale qui ont repoussé l’attaque terroriste contre l’hôtel. Deux terroristes ont été  neutralisés. Il a fallu 1 heure aux forces de l’ordre pour arriver.

 

Selon nos confrères de Radio France Internationale, une employée de l’hôtel aurait été blessée et certains assaillants se sont mêlés à la foule pour s’échapper.

 

La ville de Bandiagara est un centre touristique du Pays dogon, dans la région de Mopti. Elle a été récemment visitées par le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga.

Cette attaque intervient dans un contexte de vive tension entre les communautés Dogons (Agriculteurs) et les Peuls (Éleveurs) qui se disputent régulièrement les ressources naturelles.Pour Ali, ces tensions sont exacerbées par des groupes djihadistes qui essayent d’infiltrer Bandiagara.

La situation s’est dégradée dans le centre depuis 2015 quand le groupe armé du prédicateur Amadou Koufa s’est installé. Il n’y pas pour l’instant aucune revendications.

 

Recommandations

Input your search keywords and press Enter.