Taking too long? Close loading screen.
Vous lisez actuellement:
Le bilan des violences post-électorales au Zimbabwe porté à six morts
Full Article 2 minutes read

Le bilan des violences post-électorales au Zimbabwe porté à six morts

Le bilan des violences post-électorales qui ont éclaté mercredi à Harare dans le centre du Zimbabwe a été porté à six morts, a rapporté la police jeudi.

Lors d’une conférence de presse, la porte-parole de la police Charity Charamba a déclaré que la situation à Harare restait tendue au lendemain d’escarmouches qui ont également fait des dizaines de blessés et causé des destructions de biens matériels.

Des heurts ont éclaté mercredi entre les forces de l’ordre et les partisans de l’Alliance MDC, parti d’opposition, qui protestaient contre les retards dans l’annonce des résultats des élections, et les soldats déployés ont ouvert le feu pour disperser les manifestants.

Certains des manifestants étaient visiblement ivres et se sont livrés à des actes de violence, endommageant des véhicules, forçant la porte de boutiques ou même battant des gens dans la rue.

Les observateurs internationaux ont depuis dénoncé ces manifestations violentes ainsi que le recours excessif à la force de la part des forces de l’ordre

La police a jusqu’à présent arrêté 26 personnes dont un ex-député du parti ZANU-PF en relation avec ces violences, selon Mme Charamba.

“Nous appelons les gens à rester calmes et pacifiques. Nos investigations ont établi que le nombre de morts, fait malheureux et regrettable, a augmenté à six suite au décès de trois victimes qui ont succombé à leurs blessures alors qu’elles étaient soignées dans différents hôpitaux”, a-t-elle déclaré.

La porte-parole a appelé les dirigants politiques à se dissocier de la violence et à se tourner vers les recours en justice en cas de contestation des élections.

La police a encore besoin d’une aide militaire pour maintenir la loi et l’ordre à l’issue de ces escarmouches, a-t-elle dit.

“La police reste fermement présente sur le terrain et patrouille le quartier des affaires dans le centre de Harare ainsi que les zones voisines pour maintenir la loi et l’ordre”, a indiqué Mme Charamba.

Recommandations

Input your search keywords and press Enter.