Taking too long? Close loading screen.
Vous lisez actuellement:
Gabon : les personnels de santé menacent de bloquer tous les hôpitaux du pays
Full Article 2 minutes read

Gabon : les personnels de santé menacent de bloquer tous les hôpitaux du pays

Le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) a annoncé mercredi dans une déclaration lue devant la presse par son secrétaire général, Serge Mickala Moudouma, qu’il pourrait paralyser tous les hôpitaux du Gabon si le gouvernement ne règle pas en urgence la dette de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

“Le SYNAPS interpelle le gouvernement sur l’urgence du règlement de la dette de la CNAMGS aux hôpitaux publics, sans quoi, tous les syndicats de la santé décideront d’un arrêt des activités dans toutes les structures sanitaires à travers le territoire national”, a averti la déclaration.

Comme d’autres hôpitaux publics, le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) est presque vide. Les guichets de la CNAMGS sont fermés.

“Il faut de l’argent pour espérer être reçu par un médecin”, a confié à Xinhua un patient exaspéré du CHUL.

La CNAMGS permettait d’amortir les frais de santé. La situation est intenable surtout pour les plus démunis. Pour pallier ce problème de gouvernance, le SYNAPS appelle à une gestion tripartite dans “chaque structure sanitaire pour le suivi de cet important outil de la chaîne de solidarité”.

L’Etat gabonais est débiteur de 15 milliards de francs CFA (26,7 millions de dollars) à la CNAMGS, qui n’arrive plus à remplir ses obligations vis-à-vis des hôpitaux publics et des pharmacies notamment. Cela n’augure pas des lendemains meilleurs pour cet établissement parapublic de prestations sociales et ses assurés, notamment ceux qui ont des difficultés économiques.

Recommandations

Input your search keywords and press Enter.