Taking too long? Close loading screen.
Vous lisez actuellement:
Sierra Leone: les premières élections présidentielles au monde avec la blockchain.
Full Article 4 minutes read

Sierra Leone: les premières élections présidentielles au monde avec la blockchain.

Le 7 mars, a été un jour historique en Sierra Leone: les premières élections présidentielles au monde avec la blockchain.

 

Alors que le président Ernest Bai Koroma quitte ses fonctions après deux mandats de cinq ans, le maximum permis par la constitution, les Sierra-Léonais doivent choisir parmi un groupe de 16 candidats dont Samura Kamara, ancien ministre des Affaires étrangères, et Julius Maada Bio, ancien chef d’Etat militaire et candidat du principal parti d’opposition.

 

Les résultats publiés par la commission électorale de la Sierra Leone (NEC) suggèrent qu’un second tour entre Bio et Kamara est probable, aucun des deux candidats n’obtenant les 55% requis de votes jusqu’à présent. Le nouveau président de la Sierra Leone sera chargé de poursuivre la reconstruction compte tenu des récentes catastrophes majeures du pays. En 2014, une épidémie d’Ebola a entraîné près de 4 000 décès et des pertes de PIB estimées à 1,4 milliard de dollars, une perte majeure pour l’un des pays les plus pauvres du monde. L’année dernière, la capitale de la Sierra Leone a également subi des inondations dévastatrices et des glissements de terrain qui auraient fait plus de 1.000 morts.

 

Dans le district de l’ouest de la Sierra Leone, le plus peuplé du pays, les votes ont été enregistrés manuellement par Agora, une fondation suisse offrant des solutions de vote numérique, utilisant une blockchain autorisée. L’idée était simple: de la même manière que la technologie blockchain permettait d’assurer la transparence avec les transactions de devises en utilisant des registres publics, en enregistrant chaque vote sur blockchain, Agora assurait la transparence avec les votes émis dans le district. Alors que les entrées sur les blockchains autorisés peuvent être vues par tout le monde, les entrées ne peuvent être validées que par des personnes autorisées.

Un manque de transparence a entaché de nombreuses élections à travers le monde, mais particulièrement dans certains pays africains où de larges sections de l’électorat soupçonnent souvent les partis ou les loyautés ethniques d’avoir manipulé les résultats en faveur d’un candidat ou d’un autre. Ces soupçons demeurent même quand il y a peu de preuves de manipulation. Un système plus transparent pourrait aider à rétablir la confiance.

Leonardo Gammar, PDG d’Agora, a déclaré que le NEC de la Sierra Leone était “ouvert d’esprit” sur le potentiel de la blockchain dans ses élections après le début des négociations l’année dernière. “Je pensais aussi que si nous pouvions le faire en Sierra Leone, nous pouvons le faire partout ailleurs”, dit-il. Cette réflexion est enracinée dans les problèmes de développement de la Sierra Leone qui rendent la transparence électorale difficile: mauvaise connectivité des réseaux, faibles niveaux d’alphabétisation et violences électorales fréquentes.

L’objectif pour Agora est de déployer des solutions pour automatiser l’ensemble du processus électoral avec les citoyens votant électroniquement en utilisant des données biométriques et des clés cryptographiques personnalisées et les votes validés à leur tour par blockchain. Gammar espère que Agora pourra reproduire son travail dans d’autres élections africaines à plus grande échelle, mais admet que pour ce faire, il faudra comprendre les différents défis auxquels chaque pays est confronté.

 

Gammar dit que le vote électronique alimenté par blockchain sera moins cher pour les pays africains car il supprimerait le coût d’impression des supports papier mais peut-être, plus important encore, en réduisant considérablement la violence électorale.

 

Alors qu’Agora espère pouvoir organiser plus d’élections en blockchain à plus grande échelle en Afrique, Gammar est confiant de trouver des solutions de rechange aux problèmes locaux. “Si les téléphones ne sont pas disponibles, vous pouvez emprunter. Si vous êtes aveugle, nous pouvons faire en sorte que votre téléphone vous parle. Si vous ne lisez pas, nous pouvons mettre en place des photos “, dit-il. “Il n’y a pas de gros problème technique. Tout le reste nécessite d’être imaginatif. “

Recommandations

Input your search keywords and press Enter.