Taking too long? Close loading screen.
Vous lisez actuellement:
L’un des groupes terroristes les plus meurtriers du monde veut interdire les sacs en plastique
Full Article 3 minutes read

L’un des groupes terroristes les plus meurtriers du monde veut interdire les sacs en plastique

Le groupe terroriste somalien Al-Shabaab n’a peut-être aucun scrupule à bombarder les gens pendant qu’ils sont allongés sur la plage, qu’ils travaillent dans les bureaux du gouvernement ou qu’ils magasinent dans les marchés achalandés. Mais le groupe essaie de se démarquer comme une entreprise respectueuse de l’environnement avec sa décision récente d’interdire les sacs en plastique à usage unique et de couper les arbres.

 

La directive a été annoncée par l’intermédiaire de plusieurs médias soutenant Al-Shabaab, l’interdiction se déroulant surtout dans les régions du sud de Jubba que le groupe contrôle. Somali Memo, un site web censé être géré par le bureau des médias du groupe, a noté que l’interdiction avait été mise en place (en Somalie) puisque les sacs en plastique “constituent une menace sérieuse pour le bien-être des humains et des animaux”. , Radio Andalus, aurait également annoncée les restrictions.

 

Il n’y avait aucune précision sur la façon dont le plan serait exécuté ou la punition qui serait méritée si quelqu’un était pris avec des sacs en plastique. Dans le passé, le groupe a interdit de jouer au football, de regarder des films, de fumer et même d’utiliser Internet.

 

La décision d’interdire les sacs en plastique est toutefois incongrue par rapport aux actions passées du groupe lié à Al-Qaïda. Tout comme le commerce du pavot pour les talibans en Afghanistan, chaque année, Al-Shabaab génère des millions de dollars en exportant du charbon de bois. Un rapport des Nations Unies de 2011 a noté que les profits tirés du charbon de bois financent l’importation de sucre, dont une grande partie est acheminée clandestinement au Kenya et vendue en contrebande. L’ONU a également averti que la production de charbon de bois illégale et non durable en Somalie a accélérée la dégradation de l’environnement et a alimentée la disparition du feuillu à croissance lente, Acacia bussei.

 

Partout en Somalie, Al-Shabaab se bat contre le gouvernement aligné sur l’Occident dont l’autorité doit encore s’étendre dans de nombreuses villes et régions. En octobre dernier, le groupe a été accusé d’avoir perpétré l’attaque terroriste la plus meurtrière de Somalie, tuant plus de 500 personnes et en blessant plus de 300 autres.

 

Alors que l’interdiction du plastique pourrait être une tactique de relations publiques pour améliorer son image et son autorité, le diktat d’Al-Shabaab suit également les traces des pays voisins, y compris le Rwanda et le Kenya. L’année dernière, le Kenya a interdit l’utilisation, la fabrication et l’importation de sacs en plastique en mentionnent les dommages causés au sol et à l’eau, les sites touristiques endommagés et le colmatage des égouts et des cours d’eau. Les responsables de Nairobi ont averti que les contrevenants seraient passibles d’une amende allant jusqu’à 38 000 dollars, ou purger jusqu’à quatre ans de prison.

Recommandations

Input your search keywords and press Enter.